Mali : la nation rend un dernier hommage à Seydou Badian Kouyaté


Les obsèques nationales de l’auteur de l’hymne national du Mali, Seydou Badian Kouyaté ont eu lieu le 3 janvier dernier à Bamako. Le président de la République a décoré le défunt à titre posthume à la médaille de grand officier de l’ordre national.

Drapeaux en bernes, demi-journée de travail, deuil national, le mercredi 3 janvier a été consacré aux obsèques nationales de Seydou Badian Kouyaté. Il était 15 heures, sous un soleil tapant, au boulevard de l’indépendance, sous la présidence du président malien Ibrahim Boubacar Keita. Des anciens ministres, des diplomates accrédités au Mali et des délégations de la sous-région ont assisté à ce dernier hommage à l’un des pères de la nation malienne, ancien ministre et écrivain.

Le président IBK s’est recueilli sur la dépouille mortelle dans un cercueil recouvert du drapeau malien qui avait auparavant bénéficié des oraisons funèbres. IBK a ensuite décoré à titre posthume à la médaille de grand officier de l’ordre national, le docteur Seydou Badian Kouyaté, auteur de l’hymne national du pays.

« Très cher Tonton. Tu nous laisses bien seuls désormais ! Ainsi l’a voulu le Seigneur des mondes. Au nom de cette nation, tienne, que tu as toujours servie et chérie, ton fils veut avec déférence et extrême humilité, te rendre l’hommage et la reconnaissance d’un peuple en deuil mais fier, ô combien d’avoir porté un enfant exceptionnel de ta qualité ! Dors en paix, que la paix et la grâce d’Allah soub’HanaWat’Allah te couvrent pour l’Éternité! AmenYaraabi » , a écrit et signé le chef de l’État avec beaucoup d’émotion, dans le livre de condoléances.

Ancien compagnon de Modibo Keita aux premières heures de l’indépendance du Mali, Seydou Badian Kouyaté a tiré sa révérence le 28 décembre 2018 à Bamako à l’âge de 90 ans deux ans jour après jour après le décès de sa conjointe. La triste nouvelle a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux. Des messages de condoléances sur Facebook, Twitter ont été relayés par des personnalités africaines, des représentations diplomatiques dans notre pays suite à l’annonce de sa mort. «  La  France apprend avec tristesse le décès d’une personnalité marquante de l’Afrique contemporaine. Sa popularité dépassait les frontières. Hommage à un homme de culture et de lettres, un citoyen engagé dans la construction de la nation. Sincères condoléances à la famille et autorités », peut –on lire sur le compte Twitter de la France au Mali.

Après la cérémonie officielle, une foule nombreuse a suivi le cortège jusqu’au cimetière de Niarela où repose désormais le défunt, Seydou Badian Kouyaté qui quitte sa nation sous un climat politique tendu.

Lire aussi

Mali : Un préavis de grève de 72 heures déposé par Synat et Syltmat...

Pour la sécurisation  des représentants de l’Etat dans l’exercice de leurs fonctions, le syndicat libre des t...
Opération, FAMAS, Foret, Terroriste, Mali,

Mali : Installation de l’armée reconstituée à Kidal, le second contingent rebrousse chemin...

Le commandant des opérations du Poste de commandement interarmes du théâtre (PC-IAT) de l’opération-est «Maliko»...

Mali : Parentalisme et affairisme, qu’est devenue l’éducation malienne ?...

Que dire de la crise scolaire au Mali, si ce n’est qu’elle est devenue une mœurs dans notre pays. On se rappelle qu...

Mali : 3 Castes bleus tués et 4 gravement blessés par une mine...

La mission onusienne au Mali a annoncé hier 10 mai, la mort de trois soldats de la paix suite à l’explosion d’Engi...