Mali : 15 personnes tuées dans l’effondrement d’un immeuble en construction

D’après un nouveau bilan du ministère de la Sécurité et de la protection civile au Mali, 26 personnes, dont une fillette d’environ 4 ans, ont été extraites des décombres après l’effondrement d’un immeuble.

Le dernier bilan communiqué par les autorités

Cet immeuble en construction s’est effondré en pleine nuit de samedi à dimanche. Il était vers 4h du matin, heure locale, lorsque le troisième et dernier étage de la maison située dans le quartier de Banconi Salemebougou au Mali s’est écroulé sur le reste du bâtiment déjà habité. Au total, 15 personnes ont perdu la vie et 41 autres ont été secourues, est-il indiqué sur le compte Twitter du ministère malien de la Sécurité et de la Protection civile. En revanche, les forces de l’ordre ont réussi à extraire 26 personnes vivantes, dont une fillette âgée de 4 ans. « Grâce à la détermination des services de secours, une fillette d’environ 4 ans vient d’être extraite des décombres en vie », a souligné la même source dans le courant de l’après-midi, propos relayés par Le Figaro.

Une enquête ouverte visant le propriétaire du bâtiment

Selon les médias locaux, l’ensemble du troisième étage s’est « effondré comme un château de cartes ». Les opérations de secours se sont poursuivies jusque très tard dans la journée du dimanche. Une enquête visant le propriétaire du bâtiment a été confiée au commissariat du 6e arrondissement (de Bamako). Selon la même source, les ministres de la Sécurité et de la Protection civile ainsi que celui de l’Urbanisme, de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté se sont rendus sur place afin d’apporter leur soutien aux familles éplorées tout en encourageant les secouristes.

La corruption au Mali mise en cause

Le Mali est souvent le théâtre d’effondrements d’immeubles notamment en raison de nombreux bâtiments construits sans autorisation. Sur Twitter, un ancien ministre malien de la Justice, Mamadou Ismaila Konaté, a pointé la « corruption » dans le pays. Une situation qui, selon lui, une personne meurt « faute de soins dans un hôpital démuni, dans des accidents de la circulation, à cause de l’état de la route », ou encore lorsqu’un « bâtiment mal construit s’écroule ». Or, des gens deviennent riches de manière malhonnête, a-t-il dénoncé.

L’info.re

Lire aussi

Mali : Un préavis de grève de 72 heures déposé par Synat et Syltmat...

Pour la sécurisation  des représentants de l’Etat dans l’exercice de leurs fonctions, le syndicat libre des t...
Opération, FAMAS, Foret, Terroriste, Mali,

Mali : Installation de l’armée reconstituée à Kidal, le second contingent rebrousse chemin...

Le commandant des opérations du Poste de commandement interarmes du théâtre (PC-IAT) de l’opération-est «Maliko»...

Mali : Parentalisme et affairisme, qu’est devenue l’éducation malienne ?...

Que dire de la crise scolaire au Mali, si ce n’est qu’elle est devenue une mœurs dans notre pays. On se rappelle qu...

Mali : 3 Castes bleus tués et 4 gravement blessés par une mine...

La mission onusienne au Mali a annoncé hier 10 mai, la mort de trois soldats de la paix suite à l’explosion d’Engi...