Mali: Barkhane : Le président de la République française en visite sur la base aérienne de Niamey

Le 22 décembre 2019, monsieur Emmanuel Macron, président de la République, et son homologue nigérien, monsieur Mahamadou Issoufou, se sont rendus sur la base aérienne projetée (BAP) de Niamey au Niger afin de rencontrer les aviateurs engagés dans le cadre de l’opération Barkhane.

Arrivés en début de soirée sur la base militaire, les deux chefs d’États étaient accompagnés de Florence Parly, ministre des Armées, du général François Lecointre, chef d’état-major des armées, du général Pascal Facon, commandant la force Barkhane, ainsi que de nombreuses autorités civiles et militaires. En provenance d’Abidjan en Côte d’Ivoire, la délégation s’est recueillie dès son arrivée sur la base aérienne nigérienne lors d’une cérémonie d’hommage aux soldats nigériens tués le 10 décembre dernier lors de l’attaque du camp d’Inatès.

À l’issue, le Président de la République et son homologue nigérien sont allés saluer les aviateurs de la base aérienne et ont pu assister à une présentation des missions des soldats engagés sur le théâtre d’opération par le colonel Hugues Pointfer, commandant la BAP de Niamey.

Conduite par les armées françaises, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, l’opération Barkhane a été lancée le 1er août 2014. Elle repose sur une approche stratégique fondée sur une logique de partenariat avec les principaux pays de la bande sahélo-saharienne (BSS) : Burkina-Faso, Mali, Mauritanie, Niger, et Tchad. Elle regroupe environ 4 500 militaires dont la mission consiste à lutter contre les groupes armés terroristes et à soutenir les forces armées des pays partenaires afin qu’elles puissent prendre en compte cette menace.

État-major des armées

Lire aussi

Mali : Un préavis de grève de 72 heures déposé par Synat et Syltmat...

Pour la sécurisation  des représentants de l’Etat dans l’exercice de leurs fonctions, le syndicat libre des t...
Opération, FAMAS, Foret, Terroriste, Mali,

Mali : Installation de l’armée reconstituée à Kidal, le second contingent rebrousse chemin...

Le commandant des opérations du Poste de commandement interarmes du théâtre (PC-IAT) de l’opération-est «Maliko»...

Mali : Parentalisme et affairisme, qu’est devenue l’éducation malienne ?...

Que dire de la crise scolaire au Mali, si ce n’est qu’elle est devenue une mœurs dans notre pays. On se rappelle qu...

Mali : 3 Castes bleus tués et 4 gravement blessés par une mine...

La mission onusienne au Mali a annoncé hier 10 mai, la mort de trois soldats de la paix suite à l’explosion d’Engi...