Mauritanie : ce président qui ne payait pas ses factures

La société mauritanienne d’électricité (Somelec) révèle que l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz (2008-2019) ne payait jamais ses factures d’électricité. 

Les opérations frauduleuses révélées par la presse mauritanienne concernent les branchements électriques dans les multiples maisons et usines que possède l’ex président Ould Abdel Aziz en Mauritanie: inscription non autorisée sur les listes d’abonnés, remplacement gratuit de certains branchements et utilisation illimitée de l’énergie électrique.

Ce qui frappe dans la longue énumération de ces impayés est bien le nombre incroyable de biens de toutes sortes que possède actuellement cet ancien président.

L’ex président, un riche propriétaire

Les documents de l’entreprise nationale mauritanienne montrent que le domicile du président à Nouakchott, dans le quartier Nasr, utilisait l’électricité via un branchement non autorisé. Deux autres jonctions illégales avaient été effectuées également dans les maisons qui appartiennent à Ould Abdel Aziz dans la ville d’Akjoujt.

Le rapport de la Somelec indique par ailleurs que le service d’électricité a été usurpé pour alimenter un espace appartenant à Ould Abdel Aziz à Tafirit, à l’est de Nouakchott. Le siège de l’ONG Rahma enfin, qui appartient à son fils, n’est pas enregistré non plus dans les fichiers des abonnés

Passe droits en pagaille

La fraude était générale, y compris dans les installations agricoles et industrielels. Une usine d’embouteillage et d’utilisation d’eau minérale appartenant à Ould Abdel Aziz utilisait l’énergie électrique gratuitement.

Autre exemple, une usine de produits de la pêche à Nouadhibou, principal port et deuxième ville du pays, appartenant à l’ancien présiden, a disparu de la liste des abonnés. Ould Abdel Aziz utilisait une connexion électrique non autorisée dans une zone de décorticage de riz dans le village de Rosso à l’autre bout du pays.

Enfin une station de pompage pour une ferme, toujours dans le village de Rosso et propriété d’Ould Abdel Aziz, utilise l’électricité depuis 36 mois par le biais d’un branchement électrique non autorisé

Des complices récompensés

Les proches du président Aziz qui négociaient ces agissements frauduleux bénéficiaient, eux aussi, de quelques gâteries. Ainsi un des principaux « négociateurs » de ces impayés, Mohamed Vall Ould Hamza, se trouve sur la liste de bénéficiaires de terrain à Nouakchott Est octroyées voici un an par le gouvernement.

Les sommes que l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz doit rembourser à la société (Somelec) sont équivalentes aux frais d’électricité de 67000 familles.

alakhbar.info

Lire aussi

Mali : Un préavis de grève de 72 heures déposé par Synat et Syltmat...

Pour la sécurisation  des représentants de l’Etat dans l’exercice de leurs fonctions, le syndicat libre des t...
Opération, FAMAS, Foret, Terroriste, Mali,

Mali : Installation de l’armée reconstituée à Kidal, le second contingent rebrousse chemin...

Le commandant des opérations du Poste de commandement interarmes du théâtre (PC-IAT) de l’opération-est «Maliko»...

Mali : Parentalisme et affairisme, qu’est devenue l’éducation malienne ?...

Que dire de la crise scolaire au Mali, si ce n’est qu’elle est devenue une mœurs dans notre pays. On se rappelle qu...

Mali : 3 Castes bleus tués et 4 gravement blessés par une mine...

La mission onusienne au Mali a annoncé hier 10 mai, la mort de trois soldats de la paix suite à l’explosion d’Engi...